Interview - Joël Vormus 

Subpage Hero

Subpage Hero

Use the featured image to change the subpage hero.

L’un des objectifs de ce comité est d’accompagner la croissance du numérique en France tout en essayant de contenir son impact environnemental, la transition écologique étant une problématique d’actualité.

Un syndicat professionnel pour les pros de l’électro-numérique

Le Gimelec regroupe des industriels et des entreprises qui ont tous les mêmes enjeux dans un secteur d’activité donné même les concurrents. Ce syndicat regroupe les entreprises françaises de la filière électronumérique qu’elles soient spécialisées dans la conception, la fabrication ou même le déploiement de solutions d’électrification et d’automatisation dans les industries, le bâtiment et les structures d’énergie et pour les réseaux électriques et notamment les Datacenters. Dans un Datacenter, à l’exception des murs et des serveurs, les éléments constitutifs restants concernent l’alimentation en énergie (électricité) et le refroidissement. En d’autres termes, essentiellement les éléments fournis par les adhérents du Gimelec.

Cela regroupe les fabricants de groupe électrogène, de tableaux électriques, d’alimentation sans interruption, de PDU (Power Distribution Unit, système de distribution de l’énergie à destination des serveurs et équipements de commutation), de matériel d’urbanisation, d’armoire de rangement pour serveur, de systèmes pour allées froides et chaudes …

Joël Vormus porte plusieurs casquettes au sein du Gimelec. Outre la direction des affaires publiques et de la communication, il a en charge le réseau d’adhérents relatif au marché du Datacenter. Il anime le groupe de travail pour traiter des enjeux collectifs et cela peut porter sur la technologie, la recherche et le développement, ou encore les aspects marketing et communication.

La transition écologique en ligne de mire

L’un des objectifs de ce comité est d’accompagner la croissance du numérique en France tout en essayant de contenir son impact environnemental, la transition écologique étant une problématique d’actualité. Les adhérents se veulent tous acteurs ou auteurs de cette transition écologique.

Des services de flexibilité pour le réseau

Les membres du Gimelec travaillent, entre autres choses, sur des technologies qui permettent aux datacenters de fournir des services de flexibilité au réseau électrique. En effet un datacenter consomme beaucoup d’énergie or il peut faire varier sa consommation de par sa nature. Ainsi il permettra au réseau auquel il se raccorde de consommer plus d’énergie « renouvelable » ou tenter de minimiser l’investissement de renforcement. Ainsi en cas de surplus de production renouvelable à proximité d’un datacenter, il est possible de faire consommer à celui-ci plus de cette énergie. En revanche, si un datacenter se situe sans source d’énergie renouvelable proche et qu’il consomme beaucoup d’énergie alors il est possible de réduire sa consommation durant les périodes de forte sollicitation du réseau (période de grand froid par exemple). Sur un réseau électrique, il est important que l’offre soit égale à la demande et le datacenter peut sous certaines conditions et avec certaines technologies, soutenir le réseau électrique pour que cet équilibre soit respecté : il pourrait fournir de l’énergie au réseau ou choisir de s’effacer (suspendre tout simplement sa consommation). Aujourd’hui il n’y a qu’un mode de fonctionnement possible, « appeler de l’énergie au réseau » alors que l’inverse est pourtant technologiquement réalisable.

La pédagogie pour plus de renouvelable

La pédagogie devient nécessaire pour que les gestionnaires de datacenter pensent à fonctionner dans les deux sens : faire appel à l’énergie du réseau électrique mais également lui fournir de l’énergie en cas de fortes demandes sur le réseau, voire suspendre temporairement toute consommation.

Les GAFAM se sont d’ores et déjà tournés vers le 100% renouvelable. Même tendance dans les pays du nord ou en Irlande mais une direction encore très peu suivie en France. Pour faciliter ce genre de pratique sur le territoire français, les technologies promues par le Gimelec sont nécessaires.

Tout cela fait l’objet de discussions collectives au sein du comité de travail datacenter du Gimelec : l’évolution des technologies à venir, leur promotion, aller vers la transition écologique et également la normalisation des nouvelles technologies afin d’en faciliter l’utilisation par le plus grand nombre. Le marché du Datacenter est particulièrement concerné par la normalisation car il est porteur de nombreuses évolutions.

Devenir fournisseur pour le réseau électrique

A terme, le gestionnaire du datacenter pourrait même devenir un fournisseur de services au réseau électrique et non plus uniquement servir ses propres besoins en processus internes. Aujourd’hui ils se focalisent sur la bonne marche de leurs équipements, avec pour objectif que le datacenter ne s’arrête jamais. Or de nombreuses mutations technologiques ont déjà eu lieu, par exemple, les batteries au plomb remplacées par du lithium-ion. Ainsi les datacenters ont à disposition plus de stockage d’énergie avec également la possibilité de recharger leurs batteries beaucoup plus rapidement. Ils arrivent au final à avoir des capacités supérieures à leurs besoins.

L’on pourrait donc imaginer qu’avec ces nouvelles capacités, les administrateurs de datacenters offrent à leur tour de nouveaux services grâce à ce surplus d’énergie. Une nouvelle culture en quelques sortes de fournisseur de services au réseau électrique. Passer du rôle de simple consommateur à celui d’acteur de la transition énergétique du réseau précise Joël Vormus.

Ces nouveaux services potentiels se précisent. Grâce à une récente loi relative au pouvoir d’achat, les hommes du datacenter sont dorénavant obligés de mettre sur « le marché de capacité » leur groupe électrogène si le besoin s’en fait ressentir. En d’autres termes, s’il survient un pic d’utilisation du réseau électrique et que l’équilibre entre l’offre et la demande n’est pas respecté, le responsable est obligé de mettre ses propres outils de production d’énergie (contre rémunération précise la loi) à disposition du réseau électrique ou bien de s’effacer du réseau en se servant lui-même de son groupe électrogène.

Un nouveau contexte favorable à la transition écologique

En France, il y avait jusqu’à présent peu d’écoute des conseils émis par le Gimelec sur le sujet de la transition écologique. Mais la guerre en Ukraine et le problème de corrosion des centrales nucléaires font qu’en France, le parc électrique (surdimensionné jusqu’alors par rapport aux besoins) ne suffit plus, estime Joël Vormus. Le besoin de sobriété et d’effacement en termes d’utilisation du réseau électrique est devenu réel. La loi récente a également beaucoup joué dans ce regain d’intérêt général.

Ainsi la flexibilité de l’usage du réseau électrique, le développement des énergies renouvelables et l’adaptation du réseau électrique à toutes ces nouveautés sont les éléments qui permettront de faciliter la transition écologique tant attendue. Par ailleurs, les incendies en Californie ont poussé les GAFAM à préciser au sein de leurs cahiers des charges destinées aux gestionnaires de datacenters d’être non seulement « green ready » mais également capable de se coordonner avec le réseau électrique.

Les Tendances

  • Tendance économique : beaucoup d’incertitudes. Cela dépendra du coût de l’énergie et de celui de l’électricité. La France est un marché qui continuera à se développer avec un peu de retard par rapport à Dublin, Francfort, Londres et Amsterdam.

 

  • La problématique énergétique va, du coup, occuper plus de place du fait de la conjoncture économique. Le secteur du datacenter devra faire un effort de transparence sur sa consommation énergétique et ses démarches pour l’améliorer.

 

  • Les technologies citées vont trouver leur place beaucoup plus rapidement que prévu pour des raisons énergétiques en premier lieu mais aussi géostratégiques en Europe. Le datacenter est plus qu’un simple consommateur.

 

  • Le domaine du Numérique va être régulé (plus de transparence). La France est en retard par rapport à l’Europe et cette tendance à la régulation s’étalera sur les 2 à 3 prochaines années.

Sponsor VIP

  • ENERSYS

Sponsor Inscription & Théatre Keynote

  • RIELLO UPS

Sponsor Platinum

  • ABB

Sponsor Platinum

  • HUAWEI

Sponsor Gold

  • KOHLER POWER SYSTEMS

Sponsor Gold

  • LEGRAND

Sponsor Gold

  • SCHNEIDER ELECTRIC

Sponsor Gold

  • Vertiv

Sponsor Silver

  • COMMSCOPE

Sponsor Silver

  • EFIRACK RITTAL

Sponsor Silver

  • KBS SYSTEMS

Sponsor Silver

  • MANAGEENGINE

Sponsor Silver

  • STULZ

BUREAU D'ÉTUDES DATA CENTRE NOUVELLE GÉNÉRATION

  • ARTELIA

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • Cegelec Angers Data Center

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • ENERIA CATERPILLAR

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • HUAWEI

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • Janitza

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • Kap Floor

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • Roxtec

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • LEOCH BATTERY

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • SCHNEIDER ELECTRIC

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • LEGRAND

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • Sunbird Software

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • TTK

Sponsor Data Centre Nouvelle Génération

  • VID FIRE-KILL

Les partenaires

PARTENAIRE OFFICIEL

  • logo 2021 France DC-20CCD364

 

PARTENAIRE ÉDITORIAL

  • DC Mag

 

PARTENAIRE

  • NEW GIMELEC TO USE

 

PARTENAIRE ASSOCIATIF

  • ADCA logo 2020-large

 

PARTENAIRE MEDIA

  • Silicon

 

Partenaire média

  • IT espresso

 

Partenaire média

  • Datacenter en Transition

 

Partenaire média

  • J3E

 

Partenaire média

  • Valeur Energie Magazine

 

Partenaire média

  • PAIX

 

Partenaire média

  • IT for Business

 

Partenaire média

  • Le Nouvel Economiste

 

Partenaire média

  • Mag It

 

Partenaire média

  • AGIT





 

Partenaire média

  • IT Social





 

Partenaire média

  • BFM Radio





 

Partenaire média

  • ZD Net





 

Partenaire média

  • E.D.I





 

Partenaire média

  • Decideurs Mag

 

Partenaire média

  • xlgtfpokpcbxom6pqxt1

 

Partenaire média

  • SMART_DSI_300_100

 

Partenaire média

  • logo 1

 

Partenaire média

  • solutions numeriques logo

 

Partenaire média

  • Les Echos

 

Partenaire média

  • cio logo

 

Partenaire média

  • archimag logo


 

Inscription à la newsletter